Les Fiches de MonWebFacile





Chapitre

Fiche

 

ATTENTION : Les informations contenues dans cette fiche sont obsolètes mais peuvent être interressantes dans le cadre de l'étude de sites internet anciens. Les développements actuels doivent se faire avec les balises et les API HTML5

Fiche HTML : Présentation Audio et vidéo

Objet de la fiche :

État de la fiche Terminée validée


Plan de la fiche :

Avant propos

Le chapitre Audio et Vidéo  se propose de vous permettre d'inclure du multimédia (audio et vidéo) dans vos pages Internet. Tout cela n'est pas très simple car le nombre de combinaisons pour parvenir à un résultat universel est assez important.
En effet pour le concepteur des pages Internet il faudra tenir compte du format des fichiers qu'il va mettre à disposition sur le site et des balises qu'il va utiliser dans la fabrication de sa page.
Pour que les fichiers mis à disposition soient lisibles par le plus grand nombre d'internautes le concepteur devra aussi tenir compte de la compatibilité entre les plateformes des utilisateurs (Windows, Apple, Linux ..), des navigateurs, des Plug-in et des lecteurs multimédia disponibles sur le poste de travail des internautes : autant dire la jungle.

Bref quant on parle de son ou de vidéo, et en l'état actuel des choses les navigateurs, ne savent pas gérer eux même ces média : ça nécessite l'utilisation de Plug-in, ce n'est pas normalisé et c'est plus ou moins le bazar pour gérer ça car on ne sais pas si le client sera capable de lire ou non la vidéo. On ne sais pas si il a le bon Plug-in, et on ne sais pas si le Plug-in a le bon codec. La plupart des internautes ne sachant pas comment installer ce type de composants il faudra faire très attention sur tous ces points lors de la construction de votre site et surtout ne pas se disperser dans les formats de fichiers multimédia que vous allez proposer.

Les méthodes les plus usitées sont présentées dans ce chapitre qui ne se veut pas exhaustif mais doit vous permettre d'en comprendre les mécanismes.

Echantillonage, Compression

Echantillonage du son

Un signal analogiques est le reflet, en tension ou courant, de l'information physique originelle. Le stockage de ce type de signal le plus courant est la bande magnétique. L'avènement de l'informatique de masse, le besoin de plus en plus fort de transférer, stocker, modifier ce type de média on conduit à leur digitalisation qui consiste à découper le signal analogique en tranches fines (échantillonnage) et à mémoriser l'amplitude de ces tranches (quantification) sous forme d'éléments binaires regroupés dans un fichier informatique.

 

Des signaux échantillonnés seront d'autant plus fidèle à l'original que le nombre d'échantillons par seconde (fréquence d'échantillonnage) sera grand (22, 44 ou 48 kilohertz soit 22 000, 44 000 ou 48 000 échantillons par seconde), que la durée de l'échantillon sera brève et que le codage binaire de la valeur de l'échantillon sera précis (8, 16 ou 24 bits).

Par exemple, un codage 8 bits ne permet d'obtenir que 256 valeurs par échantillon, tandis qu'un codage 16 bits en autorise plus de 65 000. Chaque bit supplémentaire améliore le système de 6 dB. Il faut donc une résolution de 20 bits (plus d'un million de valeurs) pour coder le signal audio conformément aux possibilités de l'oreille humaine, mais jusqu'à, on s'est contenté généralement de 16 bits (la norme du Compact Disc). La nouvelle norme du DVD audio est de 24 bits et sera donc la norme audio de demain .

Compression

Il existe plusieurs méthodes de compression suivant la qualité et la taille de fichier que l'on veut obtenir, mais les principales techniques utilisées sont à base d'équations mathématiques (algorithmes = suite d'opérations) qui s'appuient principalement sur le traitement des redondances (code qui utilise un nombre de symboles plus grand qu'il n'est nécessaire pour représenter des informations données) et également des répétitions qui sont alors remplacées par des codes plus courts.
Pour les images le but recherché est identique et on pourra par exemple remplacer par un seul code 3 couleurs identiques se suivant dans la composition du graphique, mais attention le choix d'un taux de compression trop élevé tend à altérer sa définition. (les JPEG sont particulièrement sensibles à la compression, les GIF sont moins sensibles mais limitées à 256 couleurs)

En résumé, la compression sert à condenser les données répétitives contenues dans un fichier en des codes plus courts qui utilisent moins de place. La décompression est l'opération inverse.

La compression normale ne doit pas entraîner de pertes de données apparentes, et il faut éviter qu'une compression exagérée ne rende le fichier incompréhensible (qu'il s'agisse de texte, image, son, vidéo) après sa décompression.

Un format donné, les fichiers sont déclinés en plusieurs taux de compression ou format de données (codées sur 8, 16 ou 24 bits) avec différentes fréquences d'échantillonnage (22.05, 44.1 ou 48 kilohertz), qui induisent des niveaux de qualité sonore et des poids de fichier très différents. De manière générale, pour un codec donné, plus le taux de compression est bas, moins le fichier est comprimé mais plus la qualité du fichier comprimé s'approche de la celle du fichier non comprimé. Par contre, plus le taux de compression est haut, plus le rendu sonore perd de sa qualité.

La chaîne des sons

Acquisition

  • 1 Émission de sons,
  • 2 Transmission dans l'air sous forme d'ondes sonores,
  • 3 Conversion des ondes sonores en signal électrique analogique à l'aide d'un convertisseur analogique/numérique,
  • 4 Échantillonnage du signal analogique,
  • 5 Compression du signal,
  • 6 Stockage sous forme de fichier.

Restitution

  • 7 le fichier est extrait puis décompressé,
  • 8 Les signaux numériques sont transformés en signaux analogiques dans un convertisseur numérique/analogique,
  • 9 Les signaux analogiques sont transformés en ondes sonores,
  • 10 Les ondes sonores sont transmises dans l'air,
  • 11 Les ondes sonores sont reçues.

Les principaux formats de fichiers audio

  • .aiff ou .aif
    Audio Interchange File Format. Format Macintosh. Ce type de fichier ne nécessite pas de Plug-in pour être lu et est reconnu directement par le navigateur.
  • .mdi ou .midi
    Musical Instrument Digital Interface. Est destiné à des musiques uniquement instrumentales. La qualité du son ne dépendra pas du fichier d'origine mais de la carte son de l'utilisateur. Ne nécessite pas de Plug-in.
  • .mp3
    Motion Picture Experts Group Audio. Permet une grande compression pour une bonne qualité en retour. Ne peut être lu directement par le navigateur et nécessitera un Plug-in (QuickTime, RealPlayer ou Windows Media Player).
  • .rpm ou .ra ou .rm
    Format RealAudio Grande compression donnant des fichiers plus petits que le mp3 mais avec une qualité moindre. Nécessite le Plug-in RealPlayer.
  • .wav ou .wave
    Waveform Extension. Format Windows. Offre une bonne qualité de son mais le poids des fichiers est vite conséquent. Ne nécessite pas de Plug-in.

Nota

  • Le format WAV ou WAVE est le plus populaire des formats audio sur l'Internet, il est de plus supporté par la plupart des navigateurs.
  • Le format mp3 est récent. Si votre site est un site musical vous devez utiliser ce format pour votre musique enregistrée. C'est le choix le plus sur pour le futur.

Les principaux formats de fichiers vidéo

  • .avi
    Audio Video Interleave  est un format développé par Microsoft. Le format AVI est supporté par toutes les machines fonctionnant sous Windows ainsi que par la plupart des navigateurs. C'est un format très utilisé sur Internet, mais pas toujours utilisable sur des machines non Windows.
  • .wmv
    Windows Media est très courant sur Internet, mais ce format ne peut pas être utilisé sur des machines non Windows sans l'ajout d'un composant externe libre de droits.
  • .mpg ou .mpeg
    Moving Pictures Expert Group est le plus populaire  format sur Internet. Il est supporté par toutes les plateformes et tous les navigateurs.
  • .mov
    QuickTime est un format développé par Apple. C'est un format très courant sur Internet, mais ces fichiers ne peuvent être joués sur des machines Windows sans l'installation d'un composant externe gratuit.
  • .rm or .ram
    RealVideo est un format développé pour Internet par Real Media. Ce format permet le  streaming  vidéo (on-line vidéo, Internet TV) avec une faible bande passante (à cause de cela la qualité est réduite).
  • .swf
    Le format  Shockwave est  développé par Macromedia. Ce format nécessite un composant externe pour fonctionner. Ce composant est inclus dans les dernières versions de Netscape et Internet Explorer.

Quelques exemples de lecteurs Multimédia

Les navigateurs ne sont pas capables par eux même de lire le son, et  la vidéo nativement. Il fait donc appel à un lecteur. Les plus utilisés sont: RealPlayer, QuickTime, et Windows Media Player. Ci-dessous, un exemple des boutons de contrôle pour chaque lecteur vidéo.

Windows Media

En anglais, Windows Media Player est un lecteur multimédia propriétaire produit par  Microsoft qui permet de lire des fichiers audio, vidéo, et des images sur les ordinateurs personnels fonctionnant à l'aide du système d'exploitation Microsoft Windows comme par exemple un PDA ou un appareil mobile fonctionnant avec le système d'exploitation Windows Mobile.

Les formats de fichiers proposés par défaut par le Lecteur Windows Media sont des formats qui lui sont propres :

le WMV (Windows Media Video pour les fichiers vidéo)
le WMA (Windows Media Audio pour les fichiers audio)
l'ASF (Advanced Streaming Format pour la lecture de flux de media)
le WPL (Windows Playlist, un format de liste de lecture basé sur le langage XML)
le WVX  permet de lire les DVD, CD, mais aussi divers formats de données audio et vidéo : MP3, MPEG, AVI.

Winamp

Lecteur multimédia propriétaire pour Microsoft Windows. Winamp est un des plus anciens lecteurs multimédia.Il est capable de lire quasiment tous les formats audio et vidéo, dont le format propriétaire Nullsoft Streaming Video (NSV). Il ne peut par contre pas lire les formats QuickTime, RealAudio ou RealVideo. On peut noter que les dernières versions du logiciel (5.x) offrent un accès aux radios et chaînes numériques libres d'Internet.

Fonctionnalités extensives
Winamp supporte un grand nombre de formats multimédias, tel que le format speex, par le biais de plugins. Certains formats propriétaires tels que Quicktime ou Real Media lui restent toutefois interdits en natifs (mais des plugins adaptés le rendent compatible). Winamp est également doté d'une architecture modulaire qui permet à des programmeurs externes d'étendre les fonctions du logiciel dans des domaines variés.

Real Player

Logiciel "plug-in" (c'est-à-dire un logiciel venant se greffer à votre navigateur, Internet Explorer, Netscape Navigator, Opéra, par exemple) permettant de lire des fichiers sonores ou vidéos enregistrés au format Real.

VLC Media Player

VLC est un lecteur multimédia extrêmement léger. La consommation en ressources du programme a été réduite au minimum pour fonctionner parfaitement en arrière plan ou sur des systèmes à la puissance modeste. C'est une alternative convaincante face à Windows Media Player et aux nombreux autres programmes utilisant les fondations du lecteur de Microsoft. L'une des particularités de ce lecteur est qu'il ne nécessite pas l'installation de codecs supplémentaires pour fonctionner correctement. Ce principe est sans aucun doute un avantage intéressant puisqu'il n'est plus nécessaire d'installer de nombreux codecs regroupés dans des packs pour lire une vidéo dont le format de compression est inconnu pour un lecteur traditionnel ! VLC Media Player est toutefois en mesure de lire les formats audio et vidéo les plus répandus de façon totalement autonome avec un rendu bien meilleur grâce à des post-traitements sur l'image et le son d'une qualité supérieure. VLC Media Player est ainsi capable de lire, entre autres, les fichiers Mpeg-1, Mpeg-2, Mpeg-4, DivX, AAC, MP3, OGG, AVI, WMV, MOV etc. Mais les fonctions du lecteur ne se limitent pas à la simple lecture de fichiers multimédias, puisque VLC peut être utilisé pour lire des DVD Vidéo, les VCD, SVCD et certains protocoles de streaming. L'application peut également être configurée en tant que serveur unicast ou multicast sur des réseaux IPv4 ou IPv6, à la bande passante conséquente.

Quicktime

QuickTime est un framework multimédia développé par Apple.
Quicktime est multi-plateformes et utilise de nombreux standards de l'industrie :
CD Audio, MPEG-1, MIDI, DV H.261, H.263, Macromedia Flash, MPEG-2, MPEG-4, AAC, 3GPP, 3GPP2, H.264

Application au projet de site web

Pas d'adaptation au projet web


Respectons la propriété intellectuelle